Roman puissant et extrême

Rayonnages aventures et romans psychologique

Depuis notre rubrique les avis de Lectrices-Lecteurs, voici l’avis de H.N. lectrice du roman “Tant que battra ton cœur” de Marie Grand

Tant que battra ton cœur - couverture
Rated 5,0 out of 5
1 octobre 2023

La première partie est belle, limpide, souvent drôle, comme une goulée d’air tant leur amour est évident. Tout cela ressemble à beaucoup d’autres histoires d’amour, n’est-ce pas ? Je trouve qu’elle use un peu trop des jeux de mots même s’ils sont tous très bien tournés.

La seconde partie est profonde, intense, violente voire gênante. Comme le chagrin en somme… Elle m’a fait plonger dans son chagrin…

Le chagrin a ceci d’étrange ; il extrait l’insolence de celui ou de celle qui le vit pour l’étaler au grand jour même lorsqu’on le veut discret, tout petit, sous la table. Le chagrin laisse toujours une trace sur le miroir, le coin de l’oeil, la serviette blanche immaculée.

La troisième partie est très déstabilisante.

Lorsque j’ai finalement compris ce qu’elle avait fait j’ai refermé brutalement le livre ne pouvant y croire. Je ne m’attendais pas du tout à me retrouver dans un polar (même si le début donnait quand même quelques indications) alors que je lisais un “roman d’amour” !

En écrivant ceci je m’aperçois que les deux ne sont pas si éloignés l’un de l’autre mais j’ai eu l’impression de démarrer un autre livre… Déstabilisant mais complètement captivant ; “Le silence des agneaux » réécrit par Didier Van Cauwelaert !

Son écriture est très esthétique (parfois trop et ça peut desservir son propos.. OK je pinaille un peu) tout reste émouvant, tantôt magnifique, tantôt effroyable mais toujours poignant. La fin est froide et cruelle comme son dessein.

Est-ce que son obsession infinie pour le coeur de Renaud justifie qu’elle répète à l’envi le prénom de Nicolas ? Ou peut-être est-ce pour se persuader de dévier de son intention ?

J’ai adoré son attitude face aux commissaire/inspecteur/adjoint/OPJ ! Dialogues courts mais efficaces, j’aurais aimé un peu plus de ces petites joutes verbales plutôt cocasses !

En conclusion : roman puissant et extrême.

Le lien du coeur existe.

J’ai adoré.

CQFD.

H.N.

Laissez un commentaire